Quelques modèles théoriques

L’expérience montre que transplanter un modèle théorique sur un terrain différent de son origine n’a pas beaucoup de chance de réussite. En effet, le biotope de départ dans lequel il s’est construit détermine fondamentalement  sa viabilité.

En revanche, partir de ce qui existe déjà, identifier les forces, repérer les actions positives parfois inconscientes, faire l’inventaire des ressources, mettre à jour des organisations plus efficientes que d’autres nous semblent beaucoup plus judicieux pour sécuriser et donner l’envie de s’engager dans une voie pédagogique différente.

Nous sommes nous-mêmes toujours instituteurs en fonction dans des écoles résolument organisées en cycle. Nous en avons donc une certaine expérience, mais nous savons aussi qu’implanter un modèle sur un terrain différent n’a pas beaucoup de chance de réussite. En revanche, partir de ce qui existe déjà, identifier les forces, repérer les actions positives parfois inconscientes, faire l’inventaire des ressources, mettre à jour des organisations plus efficientes que d’autres nous semblent beaucoup plus judicieux pour sécuriser et donner l’envie de s’engager dans une voie pédagogique différente.

A force d’être confrontés à la grande hétérogénéité des élèves, nous avons produit plusieurs modèles pédagogiques que nous avons utilisés dans ce document :

En plus de ces modèles qui nous sont propres, nous utiliserons aussi les propositions d’autres auteurs pour alimenter la réflexion théorique :

Les apports théoriques seront proposés sous forme de pastilles bien identifiables, la théorie devant être mise au service de l’expérience.

La réflexion dans l’école
au sein des équipes pédagogiques
Co-responsabilité des titulaires
Bibliothèque  &
Centre de documentation
Chef-d’œuvre pédagogique
Gestion du temps
Organisation des rencontres
entre élèves
Gestion des
traces d’apprentissage
Médiatisation du projet