Tensions – Contraintes – Cas pratiques

(Ecole Michel Welter 2013 – Extraits d’un rapport de formation)

1. Premières tensions/zones de contraintes 

  • les pertes de temps (rapport temps/productions d’enfants)
  • difficultés liées à la gestion des travaux de groupes (différences de «niveaux»)
  • la pression des épreuves externes (comment faire avancer les plus faibles ?)
  • la gestion des parents «inquiets » 
  • la gestion des enfants qui ne « réagissent pas bien aux travaux de groupes »
  • avoir de bonnes intentions et obtenir des résultats médiocres
  • la gestion des traces écrites (trop peu de traces sèment le discrédit)

2. Obstacles majeurs

  • faire sortir de sa réserve (généralement entretenue par la peur du jugement) 
  • organiser la communication entre les enseignants 
  • faire reconnaître de la compétence professionnelle par les pairs, condition indispensable à l’ébauche d’un travail d’équipe efficace 
  • se confronter à des modèles théoriques pour sortir de généralisations abusives des expériences propres ;
  • la mobilité (l’instabilité ) des équipes autour d’un projet initial.                       

3. Quelques pistes pour s’en sortir

            3.1. Sur quoi s’appuyer ? Quels sont les lignes directrices ?
  • construire le projet d’établissement (PRS) (lister les différents points pour la lisibilité)
  • se concerter pour argumenter ce que l’on fait (vocabulaire approprié,…)
  • clarifier le rôle de l’équipe et la continuité
  • utiliser des référents pédagogiques théoriques et historiques 
            3.2. Que faire pratiquement? Les possibles à court terme et à long terme 
  • identifier des « noyaux denses » (ex : les étalons, le résumé, la proportionalité,…)
  • identifier les activités « récurrentes » qui rassurent et permettent à chacun (enseignants et enfants) de trouver sa place
  • lister les démarches qui sont efficaces dans l’optique de « cycles »
  • être capable d’inventer des situations d’apprentissage
  • avoir une connaissance de l’histoire des idées pédagogiques
  • utiliser des outils variés (pédagogiques, sociologiques, psychologiques,..)
  • avoir des compétences pour analyser et explorer en équipe les tenants et aboutissants des problèmes qui surviennent
  • être capable de faire des pontages théoriques
  • être « stable » dans les divers domaines scolaires (je n’aime pas l’histoire, donc je ne propose jamais d’histoire ou: je suis prof de mathématiques mais je connais les principes pédagogiques de l’école)
  • identifier ce qui se fait et clarifier par quoi c’est soutenu-les intentions
  • construire de l’argumentation
  • clarifier la notion d’équipe
  • augmenter la lisibilité de l’école
  • lister les éléments de continuité